L’entraînement à jeun

Au sein des sports d’endurance, il est commun pour de nombreux athlètes de réaliser des séances d’entraînement à jeun.

L’objectif principal mis au centre de cette méthode est l’optimisation des performances sportives, par une adaptation de l’organisme a utilisé davantage les graisses comme source d’énergie.

En réalité, d’un point de vue physiologique ce n’est pas la solution la plus efficace…

1) Les adaptations physiologiques

Lors d’un entraînement à jeun, l’effort va être réalisé avec des réserves de glycogène hépatique (stock de sucres au niveau du foie) diminuées, mais pas au niveau des muscles.

Selon les travaux du Dr Fabrice Kuhn (auteur du livre Ultra Performance), c’est le fait d’avoir des réserves de glycogène musculaire à l’effort basses, qui va permettre les adaptations physiologiques de l’organisme pour optimiser les performances sportives en endurance.

On va parler alors d’entraînement à glycogène bas

Un exemple avec le « Sleep Low » :

Une séance à haute intensité en fin de journée avec des réserves optimales de glycogène

+

Un dîner sans recharge en glucides

+

Une séance courte à basse intensité à jeun le lendemain matin

Ce type de méthode doit-être réalisée ponctuellement et introduite de façon progressive au sein d’un plan d’entraînement structuré.

Dans une logique de progression, et afin d’être pleinement performant sur les séances d’intensité, il est nécessaire d’avoir une réserve de glycogène suffisante, notamment grâce à une périodisation des glucides en fonction du planning d’entraînement.

2) Les adaptations psychologiques

Un simple entraînement à jeun peut en revanche avoir des effets positifs au niveau mental.

En effet, le fait de réaliser ce type de séance nous permet de dépasser cette barrière psychologique du manque alimentaire en s’habituant à la sensation, mais également celle de la peur de la panne d’énergie.

Cela va augmenter notre confiance en soi, en nous prouvant notre capacité à pouvoir s’adapter et réaliser un effort sans la prise d’un apport énergétique au préalable.

CONCLUSION

L’entraînement à jeun ne doit pas être vu comme la solution la plus efficace pour optimiser l’utilisation des graisses comme source d’énergie.

C’est un effet de levier sur certains points, qui peut-être intégré au sein d’une planification structurée sur des séances courtes et peu intenses.

Les jus de légumes à l’extracteur

17522870_10210248206574527_9150151445002488224_n

Les jus de légumes à l’extracteur sont des concentrés d’énergie aux multiples vertus.

Un véritable effet de levier pour rajouter une empreinte plus végétale et vivante à son alimentation, ils ont des propriétés nutritives extraordinaires permettant d’améliorer le capital santé, l’énergie et la récupération dans le cadre d’une pratique sportive.

Lire la suite

Protéines et sports d’endurance

Pour profiter pleinement de ses capacités, le sportif doit donner le bon carburant à son organisme, via une alimentation adaptée au quotidien, mais également pendant l’effort avec l’utilisation de produits énergétiques au sein d’une stratégie nutritionnelle cadrée.

31525793_10213525292979639_4017001273210437632_n

« Pour l’athlète d’endurance, un apport en protéines de qualité et varié va permettre d’optimiser les performances et la récupération »

Lire la suite

Cookies énergie

cookies

Voici la recette de « cookies énergie » faits maison, qui peuvent être utilisés lors d’un effort sportif, d’une pause gourmande, ou pour accompagner votre petit-déjeuner.

Ces cookies disposent d’une bonne teneur en protéines, de glucides de qualité avec des indices glycémiques variés, mais aussi des vitamines, minéraux et acides gras essentiels.

Lire la suite

Granola maison

granola

Voici la recette d’un granola fait maison pour un petit-déjeuner gourmand, avec des ingrédients naturels, et qui représente une alternative saine aux mueslis traditionnels que l’on peut trouver dans le commerce.

Ce granola est complet sur le plan nutritionnel, car il apporte des acides gras essentiels, des glucides de qualité, des protéines, mais aussi des fibres, vitamines et minéraux.

Lire la suite

Sport et équilibre acido-basique

L’activité sportive a de nombreux effets positifs sur l’optimisation de la santé physique et mentale.

30688982_10213363284249522_5212115604939063485_n

Cependant, l’effort régulier et prolongé notamment dans le cas des sports d’endurance, peut favoriser le déséquilibre acido-basique du corps, par la création de charges acides entraînant des répercussions néfastes sur notre organisme.

Lire la suite