Le gras fait-il grossir ?

obesite_visuel

On a tendance à diaboliser le gras dans l’alimentation, car on l’associe souvent à la prise de poids, au cholestérol et à l’émergence des maladies cardiovasculaires, mais les acides gras sont indispensable pour le bon fonctionnement de notre métabolisme.

Mais tout d’abord c’est quoi les acides gras ?

On entend souvent parler d’oméga 3, d’oméga 6, d’acides gras essentiels…sans pour autant savoir exactement ce que cela peut signifier…

 

1) Les acides gras : focus sur une grande famille !

Il existe différentes catégories dans la famille des acides gras en fonction de leur structure biochimique, tous jouant un rôle plus ou moins bénéfique sur l’organisme par rapport à la quantité consommée.

En réalité, il n’y a pas de bons ou de mauvais acides gras, tous ont leur utilité.

C’est en fait la quantité et la qualité dans le choix de ses apports en gras au sein de notre alimentation qui posent problème, et qui vont être déterminant pour notre santé.

On peut les classer en 3 groupes :

  • les acides gras saturés (viandes, laitages, charcuterie,…)
  • les acides gras monoinsaturés (huile d’olive, avocat,…)
  • les acides gras polyinsaturés Oméga 6 (huile de pépin de raisin, tournesol, mais…) et oméga 3 (sardines, maquereaux, huile de colza, huile de cameline, huile de lin, noix…)

Une catégorie à part : les acides gras trans (produits transformés : pizzas, viennoiseries, plats cuisinés, quiches, barres chocolatées…).

Les-acides-gras-trans-devraient-etre-interdits

Les acides gras trans sont d’origine industrielle, par un processus d’hydrogénation des huiles végétales pour rendre les aliments plus stables et moins propices au rancissement. Ils sont associée à une augmentation du risque de maladie cardiovasculaire, du cancer du sein et diverses pathologies.

2. Le déséquilibre de la balance acides gras

Au sein de l’alimentation moderne, il y a un manque d’apport en acides gras Oméga 3, qui sont les « bonnes graisses », et un excès d’apport en acides gras saturés et Oméga 6, à cause d’une surconsommation de produits animaux, notamment la viande rouge, ou encore de produits transformés.

 

C’est principalement ce déséquilibre qui va créer à long terme des risques de problèmes de santé et pathologies diverses, comme le cholestérol, les maladies cardio-vasculaire, la prise de poids et l’obésité…

balance_des_omega6_omega3

Les nutritionnistes s’alarment du rapport entre Oméga 6 et 3 dans notre alimentation. Il aurait quasiment triplé en 40 ans.

D’une part parce que l’on consomme encore beaucoup d’huile de tournesol, ne serait-ce que via les aliments industriels comme les mayonnaises, vinaigrettes, plats cuisinés…
Et d’autre part, il y a un excès de consommation de produits d’origine animale de mauvaise qualité, les viandes, volailles, charcuteries, œufs, poissons d’élevage…qui sont bien plus riches en Oméga 6 que par le passé. En effet, les animaux qui étaient autrefois nourris essentiellement de fourrages (fournissant des Oméga 3) consomment désormais des tourteaux de maïs ou de soja (riches en Oméga 6).

Or, bien qu’on ait besoin d’Oméga 6, ce déséquilibre n’est pas bon, car il favorise pour la majorité l’inflammation, l’hyper tension artérielle, l’accroissement des maladies cardio-vasculaires, la prise de poids et l’obésité.

Il faut donc optimiser le rapport Oméga 3/Oméga 6, en faisant pencher la balance du côté des Oméga 3.

3. Les multiples bienfaits des Oméga 3

Il est souvent prôné des bénéfices au niveau de la santé cardiovasculaire, mais l’impact des Oméga 3 est beaucoup plus large que ce qui est mise en avant.

inseed background

L’importance est donc d’optimiser au mieux les apports d’acides gras Oméga 3 dans notre assiette, pour pouvoir profiter au maximum de tous les bienfaits « santé » qu’ils peuvent nous apporter.

Ils permettent entre autres d’améliorer le fonctionnement du cœur, la vision, la mémoire, lutter contre le cholestérol et l’hyper tension artérielle, les troubles de l’humeur et de la dépression, mais aussi d’avoir une capacité anti-inflammatoire permettant de prévenir les tendinites, arthrite, inflammations chroniques…

Plus récemment des études ont même démontré que les Oméga 3 jouent un rôle positif sur le rééquilibrage du microbiote et la flore intestinale, permettant d’optimiser l’assimilation des nutriments et améliorer le confort digestif.

De plus ces « bonnes graisses » vont procurer un sentiment de satiété pour éviter les fringales, mais aussi faciliter la perte de poids par la lipolyse, c’est-à-dire la mise à disposition des graisses pour fournir de l’énergie, un atout intéressant pour faciliter la perte de masse grasse pendant un régime.

Comment faire le plein d’Oméga 3 ?

Au niveau de l’assiette pour faire le plein d’oméga 3, il faut miser sur les huiles végétales de type Colza, Noix, Colza-Olive, Cameline, Lin avec une première pression à froid, à raison de 2 à 4 cuillères à soupe par jour ; les oléagineux de type noix, amandes, noisettes à raison de 30g par jour ; des petits poissons gras de type sardines, maquereaux à raison de 1 à 2 fois par semaine ; les légumes verts à feuilles (mâches, épinards, pourpiers…) que l’on peut consommer en grande quantité.

aliments_bon_gras

CONCLUSION

Au quotidien, il faut faire des choix judicieux dans la consommation des graisses au sein de notre alimentation. Toutes les graisses ont leur utilité, et le gras en soit ne fait pas grossir ! C’est tout simplement la qualité et la quantité consommé des différents types d’acides gras qui vont être déterminant dans la préservation du capital santé, la régulation et le maintien d’un poids de forme

KLEIN Guillaume DIET NUTRI ENERGIE

Si vous désirez plus d’informations ou de conseils n’hésitez pas à prendre contact via le formulaire ci-dessous

Source ( IEDM Laurence Benedetti)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s