Stress et compétition

En préparation mentale, on va s’intéresser au « stress négatif » !

Ce ressenti émotionnel intérieur contrariant et désagréable qui handicape le sportif le Jour J, en diminuant les capacités de performance.

Comment gérer ce « stress négatif » ?

1) Réaliser une évaluation du stress 

L’objectif est de déterminer précisément dans quelle situation, à quel moment et de quelle façon il apparaît.

Par exemple, un sportif qui va commencer à stresser en arrivant sur le lieu de départ de sa compétition en voyant les autres concurrents, et qui va ressentir des tremblements au niveau des jambes.

2) Prendre conscience du stress

Après avoir déterminé ce « stress négatif », le sportif va savoir qu’il subit cette situation, et que par conséquent il pourra envisager un plan d’action pour le supprimer.

3) Mettre en place une routine de performance

L’objectif est de remplacer le « stress négatif » par une routine de performance avec des habitudes positives, afin de permettre au sportif d’être en pleine possession de ses moyens.

POUR ALLER PLUS LOIN

Lien vers les articles précédemment rédigés :

CONCLUSION

La gestion du stress est un point clé d’accompagnement du sportif et de la pyramide de la performance.

Il vient en complément des différents outils de la préparation mentale.

Motivation, confiance en soi, concentration, discours interne, routine de performance, imagerie mentale, ou encore fixation d’objectifs…

Multiples sont les aspects de la préparation mentale au service du sportif de tous niveaux.

Klein Guillaume DIET NUTRI ENERGIE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s