Mon parcours vers l’énergie !

Je m’appelle Klein Guillaume, je suis praticien spécialisé en Micronutrition et Nutrithérapie.

Pratiquant de sport intensif avec l’ultra endurance en course a pied, j’ai pu tester sur moi-même les bienfaits d’un changement alimentaire au naturel, approprié à nos réels besoins.

0647

En revanche cela n’a pas toujours était le cas, j’ai pendant longtemps eu un mode de vie délétère pour ma santé, et particulièrement au niveau alimentaire.

Je vais donc vous raconter ma petite histoire pour que vous compreniez ce qui m’a amené à changer, et mettre surtout en lumière l’importance de l’alimentation, mais aussi de l’activité physique sur la forme et la santé.

RETOUR EN ARRIÈRE

Dans ma jeunesse le sport n’avait pas une grande place, puisque je n’ai jamais était un grand amateur d’activités sportives.

Mes parents m’ont fait pourtant tester des sports, comme le football et le judo étant petit, mais sans grande réussite puisque je n’y prenais aucun plaisir. De plus, j’étais en surpoids donc ce n’était pas forcément facile pour moi.

Il n’y a que vers l’adolescence où je peux dire que j’ai pris goût au sport, puisque je me suis inscrit dans un club de VTT, et j’ai tout de suite accroché. Je prenais beaucoup de plaisir à faire de longues sorties VTT en forêt à l’entraînement, et j’ai même fait quelques compétitions. Cependant, en grandissant j’ai lâché progressivement le vélo et donc le sport pour privilégier les sorties entre amis.

Vers l’âge de 20 ans j’ai commencé à m’inscrire dans différentes salles de fitness pour faire un peu de musculation, mais plus pour me donner bonne conscience, car j’avais un rythme de vie assez toxique pour ma santé, je travaillais beaucoup tout en accumulant sorties arrosées entre amis, mauvaise alimentation, et manque de sommeil.

J’ai alors pris pas mal de poids au fil des années, et je me sentais de moins en moins en forme au quotidien. Je n’étais pas obèse, mais en moins de 10 ans à l’aube de mes 30 ans, j’ai quand même pris plus de 20kgs ! Dans ma tête je pensais,  mais comment je vais être à 40 ans ! Il fallait que je change absolument quelque chose, pas seulement pour mon physique mais aussi pour ma santé. Cependant il est vrai qu’il est difficile de changer ses habitudes du jour au lendemain, car oui ! « les vieux démons nous rattrapent vite… »

2014 : EN ROUTE VERS LA TRANSITION

C’est alors que je commence à pratiquer la course a pied. Je m’inscris par hasard avec un groupe d’amis à un cross de 7kms le dimanche 19 Janvier 2014. Je sais bien que je ne vais pas finir parmi les premiers, vu que je viens de débuter la course à pied, mais lorsque le départ de la course est donnée, je ne pense pas un seul moment souffrir autant sur cette compétition. Je suis fatigué et surpris par mon classement.

A l’arrivée de ce petit périple, je termine en 61ème position sur 70 classés…, autrement dit parmi les derniers de la course !

IMG_1122

Je me dis que j’ai vraiment perdu de mes capacités physiques suite à toutes ces années à ne pas faire de sport.

A aucun moment je ne remet en question mon mode de vie, ou du moins je n’en ai pas envie, pour moi il s’agit simplement d’une question d’entrainement, et pour preuve, directement après cette course nous rejoignons avec mes amis un restaurant au cours duquel nous dégustons une belle côte de bœuf, agrémentée d’une pinte de bière et de quelques verres de vins. On ne change pas les bonne habitudes, et puis je l’ai bien mérité, après cet effort intense de 7kms !

Les semaines qui suivent se ressemblent, et je continue mes semaines folles de travail acharnées, du lundi au samedi, et je sors beaucoup le week-end, avec tout son cocktail d’excès : restaurant, boîte de nuit, alcool et manque de sommeil !

J’essaie juste de rajouter un peu plus de sport à ma vie le soir après le boulot.

Je cours 2 fois par semaine en faisant chaque fois le même parcours de 10kms en partant de chez moi.

Le but étant simplement de le courir plus vite que la fois d’avant. Et ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est que je ne progresse pas. Il m’arrive même, certaines fois de faire ces 10kms moins bien que les autres jours. Mais je ne me pose pas trop de questions et je me dis qu’avec le temps je vais m’améliorer.

Avec notre groupe d’amis, nous décidons de nous inscrire à une autre épreuve, une course nature de 12.5 kms qui doit se dérouler le 16 Février 2014, et je pense que ça va être dur, n’ayant jamais fait cette distance.

Mais une semaine avant, je me retrouve dans un sale état, je tombe malade. À la sortie du week-end, le lundi soir je me retrouve grippé, avec de forts maux de ventre, de nombreux vomissements… je me souviendrais de cette nuit, du lundi au mardi, où j’ai passé la plupart de mon temps aux toilettes, et assis dans mon lit à essayer de trouver la meilleure position pour calmer les douleurs insupportables que j’avais au ventre.

En fait je n’ai pas trouvé le sommeil lors de cette nuit, mais je suis vaillant et je trouve la force d’aller au travail après un passage chez mon bon vieux médecin qui me dit simplement : « c’est une gastro » et me prescrit toute la panoplie médicamenteuse habituelle. Malgré cela, toute la semaine je ne suis pas bien, j’ai l’impression que ça ne passe pas, et je retourne chez mon médecin qui me prescrit un autre traitement.

Je dois donc déclarer forfait pour cette course, mais ce n’est pas cela le plus important. Ce qui m’inquiète le plus, c’est que j’étais vraiment très mal et que cela a mis du temps à partir. J’ai déjà eu plusieurs alertes au cours de ces dernières années à ce niveau, avec au moins deux ou trois fois par an des crises similaires, accompagnées de vomissements, de douleurs au ventre, à l’estomac et aux intestins…j’ai toujours été  sensible à ce niveau depuis mon enfance.

Je commence donc à me poser des questions sur mon mode de vie, que cette situation va se reproduire si je ne change pas quelque chose et peut-être de façon encore plus intense. Dans mon entourage, j’ai la chance d’avoir des personnes dans le domaine du bien-être, qui m’ont toujours mis en garde sur ma façon de vivre, de me soigner, mais aussi de m’alimenter. Je ne les écoute pas et je sais que depuis un moment je ne fais pas le choses correctement pour respecter mon corps et ma santé.

Et malgré tout cela je ne change pas réellement ma façon de vivre et de m’alimenter !

UN VOYAGE : LA THAÏLANDE

Je me souviendrais longtemps de ce beau voyage en Mars 2014. Je n’étais jamais parti aussi loin, surtout hors de l’Europe, et aucunement déçu de faire autant de chemin pour un pays tout simplement magnifique, qui m’a permis d’ouvrir les yeux sur certains points. En effet, ces dernières années de voyages que j’ai pu faire, tournaient comme toujours autour de la fête…. et cette fois-ci je prend le temps de visiter, de me poser, et d’apprécier des paysages magiques que je n’avais jamais vu auparavant !

Je constate que les gens vivent autrement mais surtout qu’ils s’alimentent de façon différente. Beaucoup de fruits, de légumes, d’épices…une empreinte beaucoup plus végétal et surtout moins industriel.

En « bon français » moi qui suis un grand mangeur de pain et de fromages,… sur la table des restaurants Thaïlandais je vais vite comprendre que ce n’est pas leur spécialité, et, je vais donc m’en passer toute la semaine.

Cela m’encourage à prendre en considération tous les conseils que mon entourage dans le domaine du bien-être m’avait donné sur les méfaits du gluten ou encore des produits laitiers, eux qui m’aiguillent depuis un moment à reconsidérer ma façon de m’alimenter pour un bien-être assuré.

C’est alors que je me dis qu’il serait intéressant de continuer sur cette lancée lors de mon retour en France.

LE RETOUR EN FRANCE 

Difficile de reprendre le travail après ce magnifique voyage surtout que le décalage horaire ce fait fortement ressentir.

Les jours passent et je continue sur ce que j’avais prévu, c’est-à-dire que je supprime totalement de mon alimentation les produits laitiers ainsi que les produits contenant du gluten et pour moi cela se résume surtout à supprimer le pain et les pâtes car j’en consomme à cette époque, énormément ! Et très surprenant, je ne m’en plains pas, au contraire je me sens mieux et plus léger. En effet, je perd rapidement du poids. Environ 7kgs en même pas 1 mois ! Je passe de 83kgs à 76kgs.

Je suis heureux, moi qui ne faisait que grossir ces dernières années.

Alors je commence à me documenter, à étudier les méfaits d’une mauvaise alimentation sur le corps et la santé et j’ai énormément d’informations qui me viennent en même temps, j’avoue que tout cela me déstabilise et remet pas mal en cause mon mode de vie, donc je préfère ne pas tout prendre en considération. Je continue à courir comme je le faisais, deux fois par semaine, et je me surprend même à diminuer les soirées arrosées ! INCROYABLE !!!

J’ai ce goût de relever des défis, et je m’inscris successivement à deux épreuves, une course de 13kms, et mon premier semi-marathon 21kms le 13 Avril 2014 que je boucle en 1h54 en me classant 739ème/1070 participants. Pas une grande performance mais je suis content car j’ai réussi à le terminer. En revanche j’ai pas mal souffert durant ces deux courses, donc je me dis qu’il est intéressant de plus pousser la démarche au niveau de l’amélioration de mon hygiène de vie et alimentaire. Je décide aussi de supprimer l’alcool, car je sens que c’est réellement ce qui me fait du mal et qui m’empêche de progresser au niveau du sport.

Parallèlement à cela, sous les conseils de mon entourage qui se trouve dans le domaine du bien-être, je fais l’acquisition d’un extracteur de jus. Et cela à était le tournant ainsi que le déclic au niveau de ma transition alimentaire, car je vais comprendre réellement l’impact et l’importance des fruits et des légumes sur ma forme et ma santé.

EN ROUTE VERS L’ÉNERGIE !

Je vois donc les choses différemment et je ne pense plus à supprimer certaines choses de mon alimentation mais plutôt à en rajouter ! la nuance est très importante à mes yeux.

Je m’intéresse à ce que je dois rajouter et non plus à ce que je dois enlever. Je fais découvrir à mon corps le plaisir de manger des fruits et légumes…. Puis les éléments toxiques, les produits industriels vont se supprimer toute naturellement.

fruit-legumes-coeur_400_400

Je réduis même ma consommation de produits animaux. Je commence réellement à ressentir une belle énergie constante et naturelle.

Qui s’en ressent avec le sport, tant au niveau progression que performance.

LA DÉCOUVERTE DU TRAIL !

Parallèlement à ma transition alimentaire, je vais faire une autre découverte qui va également profondément me changer ! LE TRAIL !

VSG_actu_trails_marensin

Quand mon meilleur ami me parle pour la première fois de cette discipline, je ne sais pas du tout ce que cela représente.

Pour faire simple, le trail c’est de la course a pied, c’est juste l’environnement qui change ! Terminé le bitume et le goudron monotone, place aux chemins, aux sentiers, aux forêts, aux monotraces mais aussi et surtout au dénivelé ! c’est la particularité du trail, des épreuves en général plus longue au niveau de la distance sur un terrain vallonné ou encore montagneux, pour accumuler des montées ou des ascensions et cumuler alors un dénivelé positif plus ou moins conséquent à la fin du parcours.

L’idée donc d’évoluer dans un environnement naturel me plait bien, et je suis impatient de pouvoir m’engager sur une telle épreuve !

Cela tombe bien, il y a pas loin de chez moi une course qui est organisé le 18 mai 2014, un trail de 25kms avec 700 mètres de dénivelé positif. J’avoue que au premier abord cela me fait un peu peur, et puis je me dis… allez on y va !

Mon entraînement est alors complètement différent et je j’utilise davantage comme terrain de jeu les forêts à proximité de chez moi, et même si le trail est plus difficile, je prend réellement plus de plaisir.

Le jour de la course, je me sens stressé car je pars vers l’inconnu, je n’ai jamais fait cette distance, et je ne sais pas non plus ce que représente 700 mètres de dénivelé positif. Mais une fois le départ donné le stress retombe, il fait un temps magnifique, il y a du monde et de l’ambiance. Je vais par contre, vite me rendre compte que c’est très dur. Je trouve l’alternance des montées et des descentes beaucoup plus compliquées à gérer que je ne le pensais. Je termine péniblement sur la fin et je rejoins l’arrivée en 2h36 pour me classer 99ème sur 174 participants. Je me dis que ce n’est pas si mal pour une première et malgré une certaine souffrance, je prend un grand plaisir sur ce type d’épreuve et je n’ai qu’une seule envie : RECOMMENCER !

Ma façon de m’entrainer va donc réellement changer, je déserte davantage le bitume pour travailler plus spécifiquement les terrains que je pourrais trouver en trail. Et comme je prend un réel plaisir, j’augmente un peu la quantité et le volume de mes séances, car j’ai l’envie de m’inscrire sur d’autres épreuves encore plus longue.

Cela tombe bien le mois suivant mon premier trail, il y a une course qui s’organise près de chez moi, un 30kms avec environ 1000 mètres de dénivelé positif. J’y participe, et la course se passe relativement bien, même si j’accuse un peu mon départ rapide.

Je me sens mieux préparé car beaucoup moins de souffrance durant le parcours pourtant nettement plus difficile. Je termine en 3h08 en 85ème position sur 303 participants, je suis satisfait car j’ai vraiment progressé et cela confirme mon plaisir à m’engager sur ce genre d’épreuves.

L’ENCHAINEMENT DES COMPÉTITIONS !

Je suis tellement enthousiaste à l’idée de pouvoir recommencer que je vais m’entrainer encore davantage ! de plus je ressens réellement les bénéfices de ma transition alimentaire, notamment sur l’énergie et la récupération, je me sens moins fatigué malgré la charge d’entrainement qui augmente. Je ne consomme plus de gluten, plus de produits laitiers, plus de sucres raffinés. Je mange principalement des fruits et des légumes, en jus, cuit ou cru, avec des graines, des oléagineux, des fruits secs, des céréales, des légumineuses et je garde encore une toute petite part de viande et de poisson 2 à 3 fois par semaine.

En fait, je suis pas mal mon instinct, et mon ressenti me fait naturellement enlever certains produits de mon alimentation, je découvre le plaisir de sélectionner moi-même des produits frais et bruts issus principalement des producteurs locaux et de l’agriculture biologique, car j’ai réellement compris l’impact de la qualité des produits que l’on met dans son assiette.

 

Je prends un réel plaisir à découvrir de nouveaux plaisirs culinaires, mais surtout à réaliser moi-même mes préparations. Terminé les produits industriels et transformés.

Je n’ai jamais ressenti une telle énergie, donc je me dis que je suis sur le bon chemin, et je suis très motivé à l’idée de m’inscrire sur de nouvelles épreuves en trail, pour tester mes nouvelles capacités physiques.

Le 12 Juillet 2014, je fais mon premier trail de 50kms et 2000mètres de dénivelé positif en Alsace ou je termine 68ème/177 participants en 6h48. Une épreuve assez difficile, notamment suite au dénivelé donc je décide d’orienter mon entrainement sur ce point.

Je vais donc passer mes vacances d’été dans les Alpes ou je me prend au jeu à grimper les sommets, je me surprend à pouvoir enchainer de longues sorties trail en montagne avec une envie débordante.

Je fais aussi quelques séjours dans les Vosges près de chez moi pour varier les terrains d’entraînements, car j’ai une idée en tête pour la fin de l’année, une course de 72kms avec 3000 mètres de dénivelé positif qui se déroule en septembre sur ce territoire Vosgien.

Autrement dit il faut que je sois préparé pour le jour J de la course. Beaucoup de personnes autour de moi me disent qu’en moins d’une année de pratique je n’y arriverai pas, mais j’ai confiance en moi et en tout ce que j’ai pu mettre en place.

L’INFERNAL TRAIL DES VOSGES : 72kms de bonheur !

Le 13 Septembre sera une date importante pour cette année 2014. En effet je m’aligne sur l’infernal trail des Vosges, 72kms, une course mythique dans cette région avec même un ultra de 160kms au programme.

Je vais réellement dans l’inconnu, car je n’ai jamais couru cette distance, et je ne fais aucune prédiction de course. Je l’avoue j’ai eu un peu peur avant le départ, car des tas de questions m’ont traversées l’esprit ! Même, est-ce que je vais y arriver ?, comment je vais gérer mon alimentation ? mon allure ?…et puis sur la ligne de départ à 3h du matin il y a une telle ambiance que l’excitation de partir courir fait complètement disparaitre le stress !

Les premiers kilomètres sont assez roulant avec une petite partie de bitume pour étirer le peloton avant de rentrer dans le vif du sujet sur les sentiers. Je gère bien mon allure puis ce que je décide de suivre mon cardiofréquencemètre pour ne pas me mettre dans le rouge dès le début. Je prends beaucoup de plaisir et quand le soleil se lève, c’est tout simplement magnifique…. une vue superbe sur la vallée vosgienne. Les conditions météos sont parfaites, les kilomètres s’enchainent donc facilement, et je gère positivement mon alimentation et mon hydratation. Je double pas mal de concurrents, et j’arrive vite au 50ème kilomètres, je me dis que le plus gros du parcours est fait, même si pour la suite je suis dans l’inconnu car je n’ai jamais dépassé les 50 kilomètres. Les 10 derniers kilomètres vont être un peu plus dur, mais j’arrive nettement à me re motiver suite à certains petits « coups de mou ». Puis quand je commence à entendre au loin la voix du speaker sur le stade d’arrivée, cela me booste ! Oui, j’ai bientôt terminé !

Je passe la ligne d’arrivée avec beaucoup d’émotions, je l’ai fait ! je suis venu à bout de 72kms, et je me classe 30ème sur 187 arrivants en 9h44. C’est incroyable, pour quelqu’un qui ne courait pas il y a un an !

Je suis fier du parcours effectué en peu de temps, car au delà du sport c’est tout simplement ma vie qui a changé ! je n’avais pas de réelle passion, et grâce à ce changement via l’alimentation, la course à pied et le trail, je prends un maximum de plaisir au quotidien, avec une grande motivation.

Je vais donc continuer toute cette fin d’année 2014 à m’entraîner, arpenter chemins et sentiers, avec même un séjour sur l’île de la Réunion, où je vais en prendre plein la vue en découvrant de nouveaux paysages, un terrain très technique et exigeant avec des dénivelés impressionnants !

2015 : L’AVENTURE CONTINUE !

Je vais continuer en 2015 sur ma lancée, je m’informe de plus en plus, et je fais de nombreuses recherches personnelles en ce qui concerne l’alimentation, la santé, et la relation avec sport, récupération mais aussi performance.

Je fais de nombreux tests pour trouver la bonne formule, et j’arrive à enchaîner de nombreuses compétitions toute cette année 2015. Je participe à 17 compétitions avec des trails plus ou moins longs et difficiles dans toute la France, mais aussi des courses sur route plus courte près de chez moi pour varier un peu et travailler le rythme.

Voici la liste des courses majeures que j’ai effectué en cette saison 2015 :

( Trail de Vulcain à Volvic en Auvergne 80kms 3000m d+ ; Trail des Roches à St-Dié dans les Vosges 55kms 2700m d+ ; Trail des 4 vents à Ramonchamp dans les Vosges 42 kms 2500m d+ ; Grand Trail de la Vallée des Lacs à Gerardmer dans les Vosges 90kms 4800m d+ ; Trail du Pays Welche à Orbey en Alsace 50kms et 2200m d+ ; Courchevel X-Trail à Courchevel dans les Alpes 54kms 4400m d+ ; Grand Trail des Templiers à Millau en Aveyron 75kms 3500m d+…).

Autrement dit pour une première saison pleine, je suis satisfait car j’ai pas mal enchainé les compétitions, et j’ai pu tester mes capacités physiques sur des parcours et des terrains assez différents.

Les plus beaux souvenirs de cette saison restent certainement ma 6ème place au Trail des 4 vents à Ramochamp dans les Vosges 42kms 2500m d+. Le plaisir de refaire le Trail du Pays Welche à Orbey en Alsace 50kms et 2200m d+, en améliorant mon temps de 1h10 par rapport à 2014. La beauté des paysages de montagnes du Courchevel X-Trail malgré sa grande difficulté et technicité ; l’ambiance magique du Grand Trail des Templiers à Millau, qui est le rendez-vous mondial du Trail de fin d’année, avec les meilleurs athlètes au monde, où j’arrive à me classer en 101ème position sur 1921 arrivants.

Je me rend compte du changement que j’ai pu opérer depuis 2014, car au delà de toutes ces courses, ces classements, je retiens surtout que j’ai très vite progressé grâce à un entrainement adapté, mais aussi grâce à la modification de mon alimentation qui m’a permis de me donner toute cette énergie pour accumuler les charges de travail.

Cela me confirme bien que c’est la voie à suivre, qu’il faut continuer car il y a bien évidemment toujours des périodes de doutes, de remise en question… c’est justement ce qui nous fait avancer et nous rend meilleur.

2016 : PLUS QU’UNE PASSION, UN PROJET DE VIE 

J’ai décidé en début d’année 2016 de suivre un cycle de formation professionnelle en Micronutrition et Nutrithérapie sur Montpellier, pour réellement rentrer au cœur et en détail sur le sujet, et faire de ma passion, mon métier.

J’ai envie de transmettre le fruit de mon expérience et de mon travail avec précision et objectivité, afin d’aider au mieux les personnes qui désirent être accompagnées pour retrouver leur véritable énergie !

Alors que vous vouliez perdre du poids, retrouver la santé, optimiser votre forme, vos performances et votre récupération si vous faite du sport, ou simplement pour votre bien-être, je suis la pour vous apporter tous les conseils nécessaires, avec une  le choix, la variété, et surtout la bonne combinaison et la qualité des produits et aliments que nous allons consommer, en rendant notre bol alimentaire beaucoup plus végétal et vivant !

On ne parle pas d’un régime éphémère… je vous propose plutôt de comprendre notre fonctionnement, voir l’impact d’une alimentation naturelle particulièrement riche en fruits et légumes, pour faire le plein d’antioxydants et de micro-nutriments, gage de minceur, de santé et de forme durable !

KLEIN Guillaume DIET NUTRI ENERGIE

Si vous désirez plus d’informations ou de conseils personnalisés n’hésitez pas à prendre contact via le formulaire ci-dessous

 

4 réflexions au sujet de « Mon parcours vers l’énergie ! »

  1. Bravo Guillaume pour ce parcours, c’est impressionnant ta progression waouu!
    Tu dis qu’on peut te contacter via un formulaire de contact en page d’accueil, hors je n’ai pas du tout trouvé… J’aurais bien aimé te poser quelques questions par rapport à des problèmes que je rencontre sur mon entraînement.
    En tout cas bonne continuation, ça fait plaisir de trouver des informations spécifiques sur l’entrainement et l’alimentation naturelle.
    Elodie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s