Le travail paye toujours : mon premier podium Trail

En pleine préparation de la maxi-race qui se déroulera le 29 mai 2016 à Annecy, une épreuve de 85kms avec 5200 mètres de dénivelé positif, je me suis inscrit au « Belledotrail » (27kms pour 800m d+) près de chez moi.

Après une grosse semaine de charge d’entrainement avec un temps magnifique, cela permettait de tester les jambes malgré la fatigue lié à l’accumulation de séances éprouvantes !

J’avais déjà une référence de temps sur cette épreuve, puisque je l’avais terminé l’année dernière en 2h22, et je savais que le parcours a de nombreuses parties roulantes et rapides, pas plus mal pour travailler le rythme et la relance.

guillaume sur le podium

A 9h30 le départ est donné en commun pour les 3 distances de l’épreuve, le 8kms, le 17kms et le 27kms auquel je participe. L’inconvénient d’un départ commun c’est de ne pas savoir qui participe à l’une des 3 courses, et on peut facilement se laisser avoir par un rythme trop soutenu imprimé par des coureurs qui font des distances inférieures.

Mais j’ai pris le temps en me mettant aux avant-postes de la ligne de départ de repérer certains dossards de coureurs inscrit sur le 27kms.

Coup de sifflet, le départ est donné, ça part vite mais à vrai dire je m’attendais à pire ! J’aime bien partir vite pour faire le trou et ensuite me caler sur mon rythme pour gérer ma course.

Nous sommes un groupe d’une dizaine de coureurs, les premiers kilomètres passent très vite malgré les premières bosses, et nous arrivons vite à la première bifurcation au km 6, que les coureurs du 8 kilomètres doivent emprunter.

Les écarts commencent à se creuser après la bifurcation et je me retrouve avec 2 concurrents en ligne de mire, le petit groupe de coureurs aux avants-postes est déjà beaucoup plus loin, car je ne les vois plus du tout. Par contre derrière moi je n’aperçois plus personne, je vais donc continuer à imprimer un rythme soutenu afin de pouvoir maintenir l’écart avec les poursuivants, tout en essayant de remonter sur les coureurs devant moi sans me mettre trop dans le rouge !

Les kilomètres défilent toujours aussi rapidement car les principales difficultés se situent plutôt vers la fin du parcours. Par contre je n’aperçois plus qu’un seul concurrent devant au loin, et je remarque qu’il est beaucoup plus à l’aise que moi sur les parties roulantes et faux-plats, mais moins sur les descentes et montées.

Après une grosse partie roulante, une petite montée raide qui casse le rythme vers le km 15, nous ramène à la dernière bifurcation que les coureurs du 17kms doivent emprunter. Je remarque que je reviens bien sur le concurrent devant moi, et nous nous retrouvons ensemble pour passer le ravitaillement vers le 19ème kilomètres, ou on nous annonce 3ème et 4ème position ! Je me dit qu’il y a quelque chose à faire et que je vais tout faire pour terminer sur le podium !

Nous faisons un petit bout de chemin tous les deux en échangeant quelques mots, et je sais que la fin du parcours me correspond mieux parce qu’il y a quelques bosses et notamment une dernière grosse montée au km 23 ou il ne faut pas lâcher ! je fais donc la différence dans cette dernière partie, et j’amorce la descente vers l’arrivée avec une belle avance car je ne vois plus mon poursuivant derrière moi ! je me dit que ça va le faire et que je vais l’avoir ce podium ! dans la descente je lâche tout et je me retrouve rapidement sur la dernière ligne droite qui mène à l’arche d’arrivée ! un dernier effort pour terminer, c’est bon je clôture l’épreuve en 2h10, soit 12min de moins que l’année précédente, mais surtout en 3ème position synonyme de podium !

Je suis content, car c’est une première pour moi, je suis souvent passé pas loin du podium au scratch, et cela confirme la forme et la progression après la bonne 6ème place que j’ai prise au « Trail du Wurzel » dans le Bas-Rhin (54kms pour 2500 mètres de dénivelé positif) 2 semaines auparavant !

Ce podium vient conclure la plus grosse partie de la préparation pour la maxi-race et ça permet de mettre un coup de booste et d’aborder un peu plus sereinement la course, même si le profil n’est pas du tout le même !

Les efforts finissent donc toujours pas payer, si on fait les choses avec plaisir, passion et volonté tôt ou tard on est récompensé !

En route maintenant pour la suite de la saison avec encore de belles courses, de beaux moments de partages et d’émotions que le trail et le sport nous offre.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s